mardi 18 juin 2013

Bac de Philo : corrigé

C'était hier, donc j'ai un peu plus de recul maintenant pour vous proposer un corrigé sur le sujet suivant : "que devons-nous à l'Etat ?".

Tout d'abord, lorsqu'une question comme celle-ci est posée, la première chose à faire est de tracer deux colonnes. En effet, vous pouvez sans doute avoir une excellente note avec un plan expliquant tout ce que l'Etat nous apporte... Mais ne pensez-vous pas avoir oublié quelque chose ? Ne peut-on pas dire que l'Etat ne nous apporte rien ? Donc que nous ne lui devons rien ? C'est pourquoi faites une liste avec dans une colonne les raisons qui nous poussent à dire que nous ne lui devons rien, et l'inverse dans l'autre.

Je ne sais pas combien vaut ce corrigé en notes, mais si je n'étais pas sûr qu'il réponde un tant soit peu à la question, je ne vous le proposerai pas ! Le style est certes télégraphique, mais l'idée passe (j'espère..).

Que devons-nous à l'Etat ?

Introduction
"L’Etat c’est le mal, mais un mal historiquement nécessaire, aussi nécessaire dans le passé que le sera tôt ou tard son extinction complète." (Bakounine). Ensuite on peut partir sur le fait qu'il reconnaît que l'Etat doit mourir donc c'est qu'on ne lui doit rien, mais si même un penseur anarchiste pense que l'Etat fut "nécessaire", c'est bien qu'il nous apporte quelque chose. Donc que devons-nous à l'Etat ? Ne lui devons-nous strictement rien ou au contraire absolument tout ? L'Etat est-il juste une présence rassurante garantissant nos biens matériels ou cette dimension n'est-elle pas trop réductrice, l'Etat nous donnant de nombreux biens immatériels ? Annonce du plan.

I / Rien !

1) L'Etat nous prive de liberté
Rousseau et le "contrat de servitude" (pour qualifier le contrat social de Hobbes) ; prisons et "chain gangs" ; dérives de l'Etat (totalitarisme, despotisme, tyrannie et dictature) ; "l'Etat c'est moi" (Louis XIV, Staline).

2) L'Etat est une force destructrice
Argument factuel : les Etats se font de tout temps la guerre entre eux, force au service des puissants contre dirigés.

3) L'Etat, une institution néfaste quelle que soit sa forme car elle pervertit l'humanité
Stirner : "toute République est une tyrannie" ; corruption qu'apporte la société à un homme naturellement bon (Rousseau), qui le fait passer du "aidez-moi" au "aimez-moi" et consacre la naissance de "l'amour propre".

4) Agent dont les interventions sont infondées, inefficaces et sources de dégâts
Thèse économique libérale ; "main invisible" de Smith ; asymétrie de l'information.

Transition : thèse sans doute trop extrémiste car si c'était véridique, l'Etat aurait disparu depuis longtemps.

II / L'Etat nous apporte une garantie et une offre de biens matériels

1) La sécurité intérieure
Séparation des pouvoirs de Montesquieu ; Etat "Léviathan" (Hobbes) ; "monopole de la violence légitime" (Weber).

2) L'édification d'infrastructures
Facilitent notre vie, nous font faire des économies ; Homme "perfectible" alors qu'animal "parfait" donc besoins de dispensaires médicaux pour survivre plus longtemps ; rôle que lui reconnaissent les libéraux, pour les infrastructures et d'autres investissements comme la recherche fondamentale.

3) L'Etat est un rempart contre les imperfections du marché
"Protectionnisme éducateur" de List, Keynes, Veblen.

4) L'Etat nous protège nous et nos biens
Protection contre agressions d'autres Etats (sécurité extérieure) ; Etat providence (Beveridge, 1942) ; important car la société démocratique est "foncièrement matérialiste" (Tocqueville).

Transition : thèse trop réductrice du rôle de l'Etat.

III / L'Etat nous permet une élévation vers des biens immatériels

1) La présence de l'Etat permet un apaisement des relations entre Hommes
Justice vengeance ; la démocratie fait vivre et institutionnalise les conflits et doit permettre un dialogue apaisé car les mots sont des "pistolets chargés" (Parrain) ; égalité en droits et en devoirs (DDHC).

2) Une possibilité d'ascension et d'accomplissement personnel
Pyramide des besoins de Maslow ; par l'éducation nous pouvons accroître notre "capital humain" (Becker) et donc prétendre à une ascension sociale et intellectuelle ("frotter et limer sa cervelle" contre celle des autres pour Montaigne), éducation permettant également de pallier à l'abrutissement produit par la division du travail (Smith).

3) Nous devons à l'Etat notre statut d'Homme et la notion d'humanité
Lévi-Strauss : "la notion d'humanité est d'apparition fort tardive et d'expansion limitée", elle fut conquise par le christianisme et la démocratie.

4) L'Etat nous fait accéder à la liberté
Etat civil ≠ licence généralisée de l'état de nature ; multiples libertés : commerce, circulation, presse, parole, etc. même si ce n'est pas véridique dans tous les pays ; la fin de l'Etat est la liberté et non la sécurité (on est en sécurité en prison..) ; si la liberté est "l'obéissance à la loi que l'on s'est prescrite" (Rousseau) et que la loi est "l'expression de la volonté générale" (Article 6 de la DDHC), alors la liberté est l'obéissance à la loi de l'Etat ; l'Etat nous fait accéder à l'autonomie.

Conclusion 
S'il est donc possible de considérer que nous ne devons rien à l'Etat, il est néanmoins difficile de nier l'ensemble des biens tant matériels qu'immatériels que l'Etat nous procure. Si cette ambiguïté peut se lire chez Merleau-Ponty lorsque le philosophe déclare "tout est fabriqué et tout est naturel chez l'homme", il semblerait que le "fabriqué" et le culturel prennent le pas sur le "naturel", ce qui par conséquent accroît d'autant les possibilités que nous offre l'Etat pour augmenter notre "conatus". Si nous devons beaucoup à l'Etat, ce que nous devons à l'Etat, nous le devons également à autrui.

mardi 11 juin 2013

Citations sur "la beauté"

  • « La beauté n’est pas une qualité inhérente aux choses elles-mêmes, elle existe seulement dans l’esprit qui la contemple, et chaque esprit perçoit une beauté différente. » (David Hume, De la norme du goût)
  • « Ce qui importe pour dire que l’objet est beau et pour prouver que j’ai du goût, c’est ce que je fais de cette représentation en moi-même, et non ce par quoi je dépends de l’existence de cet objet. » (Emmanuel Kant, Critique de la faculté de juger, 1790)
  • « La vue de la beauté terrestre réveille le souvenir de la beauté véritable. » (Platon, Phèdre) : pour Platon, la beauté est la seule Idée à s’offrir aux sens sans médiation.
  • « Le sublime touche, le beau charme. » (Emmanuel Kant, Observations sur le sentiment du beau et du sublime, 1764)

Citations sur "le public"

  • « Je donne à celui qui regarde l’œuvre autant d’importance qu’à celui qui l’a faite. » (Marcel Duchamp)
  • « L’esprit du public ne constituait pas une table rase sur laquelle les représentations que le peintre donnait d’une histoire ou dune personne venaient s’imprimer mais le principe actif de visualisations intérieures dont chaque peintre devait tenir compte. » « Michael Baxandall, L’œil du Quattrocento, 1972)

Citations sur "le génie"

  • « Le génie est la disposition innée de l’esprit (ingenium) par laquelle la nature donne ses règles à l’art. » (Emmanuel Kant, Critique de la faculté de juger, 1790)
  • « Les beaux arts ne sont possibles que comme produits du génie. » (Emmanuel Kant, Critique de la faculté de juger, 1790)

Citations sur "l'artiste"

  • « Le peintre doit être transpercé par l’univers et non vouloir le transpercer. » (Alfred Marchand)
  • « Les grands peintres sont des hommes auxquels remonte une certaine vision des choses qui est devenue ou qui deviendra la vision de tous les hommes. » (Henri Bergson, La Pensée et le mouvant, 1938)
  •  « Le poète est ce révélateur. » (Henri Bergson, La Pensée et le mouvant, 1938)

Citations sur "la création artistique et l'œuvre d'art"

  • « C’est d’une manière mystérieuse, énigmatique, mystique, que l’œuvre d’art véritable naît de l’artiste. » (Kandinsky)
  • « En ce qui me concerne, j’éprouve une espèce de terreur quand au moment de me mettre au travail, et devant l’infini des possibilités offertes, j’éprouve la sensation que tout m’est permis. » (Igor Stravinsky, Poétique musicale, 1952)
  • « Dans le cas d’une œuvre d’art, l’intérêt porté à l’idée est contrebalancé, peut-être même éclipsé, par l’intérêt porté à la forme. » (Erwin Panofsky L’œuvre d’art et ses significations, 1955)

Citations sur "les buts de l'art"

L’art comme dévoilement
  • « L’art ne reproduit pas le visible, il rend visible. » (Paul Klee)
  • « A quoi vise l’art, sinon à nous montrer [...] des choses qui ne frappaient pas explicitement nos sens et notre conscience ? » (Henri Bergson, La Pensée et le mouvant, 1938)
  • Un tableau est une « fenêtre sur le monde » pour Alberti.

L’art comme moyen de montrer ce que l’on ne peut dire
  • « L’art a pour tâche de faire en sorte qu’en tout point de sa surface, le phénoménal rende sensible l’esprit. » (Hegel)
  • « L’intérêt fondamental de l’art consiste en ce que ce sont les conceptions objectives et originelles, les pensées universelles de l’esprit humain qui sont offertes à nos regards. » (Hegel, Esthétique ou philosophie de l’art, 1832)

L’art comme mode de connaissance
  • « L’expérience de l’art est un mode de connaissance sui generis. » (Hans-Georg Gadamer, Vérité et Méthode, 1960)

L’art comme plaisir
  • « La fin de l’art est la délectation. » (Poussin)

Citations sur "les différents arts"

La peinture
  • « Quelle vanité que la peinture qui attire l’admiration par la ressemblance des choses, dont on n’admire point les originaux. » (Blaise Pascal, Pensées, 1669)
  • « La peinture la plus digne d’éloges est celle qui a le plus de ressemblance avec ce qu’elle imite. » (Léonard de Vinci, Traité de la peinture - posthume, 1651)

La poésie
  • « La poésie [...] est élan dans les mots vers plus que les mots. » (Yves Bonnefoy, Entretiens sur la poésie, 1981)

Musique
  • « Wagner rend malade. » (Friedrich Nietzsche, Nietzsche contre Wagner, 1888)

Citation sur "la définition de l'art"


  • « Seul ce que l’on n’a pas aussitôt l’habileté de faire du simple fait qu’on le connaît de la manière la plus parfaite relève de l’art. » (Emmanuel Kant, Critique de la faculté de juger, 1790)

Connecteurs de condition/supposition / en espagnol

Condition/ Supposition
Si Si
Même si Aunque
Au cas où Por si acaso
A condition que/de A condición de que / Con la condición de
Apparemment Al parecer
Pourvu que Siempre que / Con tal que
En admettant que Supongando que + subjonctif
En supposant que Supongando que + subjonctif
Pour peu que A poco que + subjonctif
Sans doute Sin duda
Sinon Si no

Connecteurs de restriction / en espagnol

Restriction
Toutefois Sin embargo / No obstante
Hormis Menos / Excepto
Uniquement Únicamente
Seulement Sólo
En dehors de Fuera de / Aparte de
A défaut de A falta de
Ne... que No... que


Connecteurs pour conclure son argumentation / en espagnol

Pour conclure son argumentation
Pour conclure Para concluir
Donc Pues / Luego
Ainsi Así
Finalement Finalmente
En somme En suma
En résumé En resumen / Resumiendo
En bref En pocas palabras
En définitive En definitiva

Connecteurs de comparaison / en espagnol

Comparaison
Comme Como
De même que Igual que
Plus que Más que
Moins que Menos que
Le plus El más
Le moins El menos
Comme si Como si + subjonctif

Connecteurs de cause / en espagnol

Cause
Parce que Porque
Car Ya que / Porque
Du fait de Debido a
Du fait que Por el hecho de que
Puisque Puesto que / Ya que /Pues
Comme Como
En effet En efecto
Effectivement Efectivamente
Grâce à Gracias a
Sous prétexte de Con el pretexto de
En raison de Debido a
A cause de A causa de
Etant donné que Dado que

Connecteurs de but / en espagnol

But
Pour (que) Para (que + subjonctif)
Afin de / de façon à A fin de / Con el fin de
Afin que A fin de que / Con el fin de
De peur que/de Por medio de que + subjonctif / Por miedo a

Connecteurs d'addition / en espagnol

Addition
Et y ou e devant un mot commençant par i-/y-
De plus Además
En outre Además
Puis Después
Par ailleurs Por otro lado
D'ailleurs Por otra parte / Por lo demás
Par-dessus le marché Además / Encima
Non seulement...  mais encore Non sólo... Sino también
Egalement Igualmente / También
Aussi Tan
D'une part Por una parte
D'autre part Por otra parte
Ensuite Después
En fait De hecho

Connecteurs pour introduire son argumentation / en espagnol

Introduire son argumentation
Pour commencer Para empezar
En premier En primero
Premièrement Primero
En premier lieu En primer lugar
Avant toute chose Primeramente
A première vue A primera vista

Connecteurs d'illustration / en anglais

Illustration
Par exemple For example / For instance
Comme As / Because / Since / Seeing as
Ainsi Thus / So
Notamment Especially
Entre autres Amongst other (things)
A l'image de Like / Modelled on / Reflected by
Comme l'illustre As it illustrates
Comme le souligne As it underlines
Tel que Such as

Connecteurs de conséquence / en anglais

Conséquence
Donc So / Therefore
D'où Hence
Aussi Also
Alors So  
Ainsi Thus / So
Par conséquent Thus / Consequently / As a result / Therefore
En conséquence Consequently / As a consequence
De ce fait Because of this
C'est pourquoi That's why
Si bien que So much that / To the extent that
Tant et si bien que So much so that
De sorte que In order to / So as to
De telle sorte que / de manière que In such a way that

Connecteurs de temps / en anglais

Temps
Quand When 
Lorsque When 
Au moment où As / When / As soon as
Avant  Before
Après  After 
Alors que While / When
Dès que As soon as
Dès lors que From then on / Consequently / Therefore
Depuis  Since ou For
En même temps que At the same time as / While
Pendant que While  
Pendant ce temps Meanwhile / In the meantime
Ensuite Then / Next
Tant que As long as
Jusqu'à Until

Connecteurs d'opposition / en anglais

Opposition
Mais But
Cependant However / Nevertheless / Nonetheless
Néanmoins However / Nevertheless / Nonetheless
Or And yet / Now
Outre Beyond
En revanche On the other hand
Au contraire On the contrary
Malgré Despite / In spite of
En dépit de Despite / In spite of
Alors que  Even though
Bien que Although / Though
Pourtant Though / Yet
Par contre However / On the other hand
Tandis que Whereas
Nonobstant Notwithstanding / Regardless of
Il n'en demeure pas moins que The fact remains that
Quoique Although / Whatever

Connecteurs de condition/supposition / en anglais

Condition/ Supposition
Si If
Même si Even if
Si et seulement si If and only if
Au cas où In case of / In the event of
Dans l'hypothèse où Assuming that / Supposing that
A condition que On condition that / Provided that
Apparemment Obviously / Apparently / It seems that
Pourvu que On condition that / Provided that
A moins que Unless
En admettant que Supposing that
En supposant que Supposing that
Pour peu que If that / If only
Probablement Probably / Most likely / In all likelihood
Sans doute Doubtless
Sans aucun doute Certainly / Undoubtedly / Beyond doubt
Sinon Otherwise

Connecteurs de restriction / en anglais

Restriction
Toutefois However / Notwithstanding
Hormis Except / Apart from
Mis à part Put aside
Uniquement Only
Seulement Only
En dehors de Apart from / Outside of / Beyond
A défaut de For lack of
Ne... que Only

Connecteurs pour conclure son argumentation / en anglais

Pour conclure son argumentation
Pour conclure To conclude / As a conclusion
Donc So / Therefore
Ainsi So / In this way / Thus
Finalement Finally / Eventually / In the end
En somme In short / All in all
En résumé To sum up / To recap / To put in a nutshell
Bref Brief / (in) short
En définitive Finally / When all is said and done
Au demeurant For that matter / As it happens

Connecteurs de comparaison / en anglais

Comparaison
Comme As / Because / Since / Seeing as
De même que Likewise / Just like
Pareillement In the same way / The same
Plus que More than
Moins que Less than
Le plus The most
Le moins The least
Comme si As if

Connecteurs de cause / en anglais

Cause
Parce que Because
Car For / Because
Du fait de Due to
Puisque Since
Comme As / Because / Since / Seeing as
En effet Indeed
Effectivement Indeed
Grâce à Thanks to
Sous prétexte de/que On the pretext of/that
En raison de On account of /Because of / Owing to
A cause de Because of
Etant donné que On account of / As