mardi 2 avril 2013

Le bonheur



Thème central dans notre société occidentale, comme un objectif ultime, le bonheur s'impose comme la valeur phare de notre époque. 

Mais est-il possible de l'atteindre ? N'est-il pas en quelque sorte condamné à être un idéal inatteignable, dont on ne peut que se rapprocher ou rêver ? 

Ou bien au contraire n'est-il pas tout à fait en notre pouvoir ? Dans ce cas, existe-t-il une science du bonheur, une manière d'être heureux, la "one best way" du bonheur ? A ceux qui sont tentés de répondre "oui" catégoriquement, rappelons que dans "bonheur" on trouve "heur", qui signifie chance. Si le bonheur contient une part de chance, alors peut-être est-elle un élément indispensable pour être heureux, sur lequel nous n'avons aucun pouvoir...

Tout le monde peut-il être heureux ? L'opinion commune voudrait qu'on réponde "oui bien sûr, chacun à sa manière". Cependant, un criminel, peut-il être heureux ? D'aucuns diront que "oui" car il gagne à commettre une injustice ou un crime. Néanmoins, d'autres soutiendront le contraire, arguant qu'au final la peine encourue dissuade d'agir, ou que le criminel ne s'aime pas lui-même, qu'il ne peut pas. Pourquoi ? Voudriez-vous être l'ami d'un assassin ? Pas sûr... 

Bref, nous pourrions continuer l'inflation de question sur ce thème sur des pages : peut-on être heureux tout le temps ? le bonheur est-il la maîtrise ou le dépassement de nos désirs ? etc. 

Si vous êtes intéressés  vous trouverez les réponses à ces questions, et bien d'autres encore, dans une publication à paraître... 

A très vite ! Et bonne chance dans votre quête ;) !

Plan :

Introduction

I / Peut-on tous être heureux ? (Quand ? Comment ? Pourquoi ?)
  1) Il est possible d'apprendre à être heureux
      - Etre heureux consiste à entreprendre un travail sur soi : stoïcisme
      - La béatitude est procurée par la connaissance : Spinoza
  2) Cependant, cette "science" du bonheur rencontre de nombreuses limites
      - Rechercher le bonheur est vain car c'est un "idéal de l'imagination" : Kant
      - Vivre, ce n'est pas aspirer au bonheur, mais à la puissance : Nietzsche
      - L'heur, où l'impossibilité de maîtriser totalement son bonheur
  3) Le bonheur n'est pas nécessairement dépendant du contexte et des circonstances
      - Les méchants ne sont pas réellement heureux : Socrate
      - Même dans l'adversité il est possible d'être heureux : Hillesum
      - La morale et le bonheur, deux idéaux parfois distincts : Socrate/Kant

II / Où se trouve le bonheur ? 
  1) Le bonheur est-il dans la maîtrise ou le dépassement de nos désirs ?
      - Le bonheur est d'abord dans la maîtrise de nos désirs : Stoïciens/Épicure/Kant
      - Mais il peut également être atteint au-delà de nos désirs : Platon/Aristote/Kant/Nietzsche
  2) Quel est le lien entre plaisir et bonheur ?
      - Le bonheur est un plaisir déterminé : Aristote
      - Le plaisir est l'unique critère du bonheur: Épicure
      - Etre sage, c'est savoir jouir des plaisirs de l'existence : Spinoza
  3) Bonheur, béatitude, ou contentement ?
      - Etre heureux c'est désirer être ce que l'on est et avoir ce que l'on a : Socrate
      - Le bonheur ne réside pas dans le contentement d'être maître de ses penchants : Kant
      - La béatitude est dans et par l'amour : Platon
      - La béatitude est en Dieu seul : St Thomas d'Aquin
  4) Est-il possible d'être heureux en écrivant le bonheur ?
      - Le bonheur se trouve également dans son souvenir et son écriture : Rousseau
      - Une réminiscence peut suffire à rendre heureux : Proust

(publication à venir...)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire