mercredi 2 octobre 2013

Histoire de la sociologie


La sociologie est une branche des sciences humaines qui, pourrait-on dire, consiste à rendre explicite ce qui est implicite dans le domaine de l'étude des comportements et interactions de l'individu au sein de la société dans laquelle il vit. Elle est selon Max Weber "une science qui se propose de comprendre par interprétation l'activité sociale". Science qualifiée de "fille des révolutions" par Jean Duvignaud car elle ne naît réellement que lorsque l'ordre social et politique anciennement établi est bouleversé par les révolutions, et que la société s'interroge sur les liens qui unissent les hommes entre eux.

La sociologie compte de nombreux précurseurs tels que Xénophon, Platon et Aristote dans la Grèce antique ; ou encore Ibn Khaldoun qui mit au point une "nouvelle discipline"  au XIVème siècle afin de rendre compte de "la nature de la civilisation et les accidents qui l'affecte". Cependant, ce n'est qu'au XIXème qu'une démarche se voulant plus scientifique et rigoureuse émerge, avec le comte de Saint-Simon, dont la doctrine rend hommage à la science et à Newton en particulier. Cette liste ne serait pas complète si nous ne citions pas également Alexis de Tocqueville et Auguste Comte parmi les précurseurs de la sociologie. 

Le terme "sociologie" apparaît néanmoins bien plus tardivement, dans une page du manuscrit de Sieyès, sous la plume d'Auguste Comte. S'il créa le nom, A. Comte reconnut toutefois qu'il ne fait qu'ébaucher et rendre possible cette nouvelle discipline. Ce n'est en effet qu'après sa mort que ses lettres de noblesse lui seront données par Émile Durkheim en France et Max Weber en Allemagne. 

Le premier est considéré comme le père de la sociologie. Durkheim enseigna en effet à la première chaire de sociologie en France à la Sorbonne à la fin du XIXème. C'est à cette époque qu'il mit au point sa méthode de travail, qu'il expose dans sa Méthode sociologique.

Outre-Rhin, c'est Max Weber qui donne l'impulsion nécessaire à la naissance de la sociologie en Allemagne, quelques années après Durkheim.

On peut distinguer plusieurs écoles en sociologie. Tout d'abord celle pour laquelle le sociologue doit s'engager et être parti prenante des débats de société (avec Pierre Bourdieu par exemple, pour lequel la sociologie est un "sport de combat"), et l'autre qui préconise la neutralité (à l'instar de Raymond Boudon). Le poids de l'individu face à la société divisant également les sociologues entre les holistes pour lesquels l'individu n'est pas libre face à elle, et les tenants de la thèse inverse : les individualistes-méthodologiques. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire